Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 18:24

 

angeladavis1969

Angela Davis 1969

INTERVENTION DU COMITE ANTI IMPERIALISTE LORS DE LA REMISE D'UN DIPLOME "HONORIS CAUSA" A ANGELA DAVIS                                       SUR L'UNIVERSITE DE NANTERRE

Le 11/12/2014.


            D'abord nous saluons Angela Davis et son combat pour les droits civiques, contre l'incarcération de masse aux Etats-Unis et plus largement contre les détentions politiques dites "anti-terroristes" à l'encontre des révolutionnaires anti impérialistes, anti racistes et communistes.

Pour nous aussi, ce combat est toujours d'actualité: pour la libération des ex membres du Black Panther Party: Abu Jamal enfermé depuis 33ans, pour Assata Shakur en éxil à Cuba mais aussi en France pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah résistant de la cause palestinienne enfermé depuis 31 ans sur des preuves fabriquées de toute pièce par les services secrets Français!

En France depuis la mort du militant écologiste Rémy Fraisse le 26 octobre 2014 sur la ZAD du Testet un mouvement s'est amorcé dans les universités contre les violences policières et la répression des manifestations. Un mouvement solidaire des masses afro-américaines victimes du racisme d'Etat et de la police américaine. Mais aussi un mouvement pour demander ici la fin de l'impunité policière à l'encontre des policiers coupables de meurtres de jeunes de quartiers issus de l'immigration et à l'encontre des militants anti-capitalistes.

Tout comme aux Etat-Unis la France impérialiste garde les gènes de son passé et présent colonial et raciste. Il s'agit d'un combat d'actualité, d'un combat contre le même monde immonde qu'est l'impérialisme et son corrolaire: le racisme.

Sur notre fac les étudiants demandent  la condamnation des policiers impliqués dans les meurtres de jeunes issus de l'immigration ainsi que l'amnistie des réprimés lors des révoltes de la jeunesse notamment celle des quartiers populaires. 

Plus précisément sur notre fac nous demandons que soit remis au gout du jour la liberté d'afficher sans être arrachés, de tenir des tables d'expression politiques sans pressions de la part des vigiles.

Nous demandons  que les moyens énormes alloués à la répression et au dispositif sécuritaire sur notre université nommé Contrat Local de Sécurité soit réorientés vers les conditions d'études pour l'emplois de profs et de chargés de TD et vers les conditions des salariés: CDI non renouvelés, multiplication des CDD qui alourdissent le travail des personnels.

Des étudiants d'économie ici présents peuvent témoigner de leurs conditions d'études et de la sélection qu'ils endurent à cause de ce manque de moyens, dans certaines promos plus de 80% sont envoyés aux rattrapages.

Nous demandons à notre président d'université quelles sont ses engagements à ce propos, si réellement lui et l'université prétend défendre les valeurs de justice sociale d'Angela Davis ?

Pour terminer, est il normal qu'une université et un président qui prétend défendre des valeurs d'égalité, d'humanisme et de justice sociale entretienne encore un partenariat avec une université Israelienne? Une université d'un des derniers Etat au monde ouvertement colonial et raciste. En effet alors que la population de Gaza subit sièges et massacres, que les Palestiniens sont chassés de Jerusalem comme du reste de leurs terres, notre université entretien un partenariat avec  l'université de Bar-Ilan de Tel Aviv. Si notre université revendique la lutte pour les droits civiques elle doit répondre à l'appel international au boycot contre « Israel » à l'instar de ce qui se faisait contre l'Afrique du sud de l'apartheid. Rappelons que cette université israélienne comme les autres participent à l'effort de colonisation. Pour exemple un enseignant de cette université nommé Kedar chercheur au Centre d’Etudes Stratégiques de l’université qui a travaillé 25 ans dans l'armée coloniale déclarait en juillet 2014: "La seule chose qui pourrait dissuader un candidat à un attentat suicide serait qu’il sache que s’il est attrapé, sa sœur ou sa mère sera violée" Des propos poussant ouvertement aux crimes de guerres. Notre université ne peut tolérer un tel partenariat au contraire elle doit montrer au monde entier quelle refuse la colonisation et quelle s'inscrit au présent à coté des peuples opprimés dans les faits et non de manière symbolique pour sa notoriété.

Si notre université s'inscrit dans le combat pour l'égalité des droits civiques:

Que les moyens énormes alloués à la sécurité/répression soient orientés vers les conditions d'étude des étudiants et d'emplois des salariés!

Fin du partenariat avec l'université de Ban-Ilan !

Que l'amphi B2 soit renommé Georges Ibrahim Abdallah !

 

Comité anti impérialiste

anti.imperialiste@gmail.com

Local F307 -  Nanterre université

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by anti-imperialiste - dans Comité anti-impérialiste
commenter cet article

commentaires